Normes de pratique

Pour télécharger ce document, cliquez ici.


APPROUVÉ PAR LE CONSEIL LE 27 JANVIER 1990 
REVISÉ LE 18 JANVIER 1992 
REVISÉ LE 21 SEPTEMBRE 2002 

MISSION 

Notre mission est de protéger les droits du public en ce qui concerne la qualité des soins durant la circulation extracorporelle ou tous autres services prodigués par les membres de la Société canadienne de perfusion clinique ( SCPC ) 

VISION 

Notre vision est de promouvoir les plus hautes normes de sécurité en matière de soins reliés à la pratique de la perfusion clinique. 

OBJECTIFS 

L’objectif principal de la SCPC est la promotion de normes supérieures de compétences et de connaissances professionnelles chez les praticiens de la santé connus sous le nom de perfusionnistes cliniques. Ces derniers sont responsables du bon fonctionnement de la circulation extracorporelle ainsi que d’autres procédures connexes sans risque et de façon efficace. 

Les buts de la SCPC sont de : 

1. Promouvoir des normes supérieures de compétences et de connaissances professionnelles. Afin de maintenir des normes de pratique optimales, une certification par examen et un processus de recertification seront utilisés; 
2. Promouvoir le leadership à l’intérieur de la discipline ainsi qu’avec les autres professionnels de la santé; 
3. Promouvoir les programmes accrédités d’éducation et de formation continue chez les perfusionnistes; 
4. Promouvoir la communication entre les membres, les autres organismes de perfusion et les professionnels de la santé; 
5. Promouvoir la préparation, la présentation et la soumission de matériel éducatif et de documents scientifiques;
6. Promouvoir les responsabilités et les obligations professionnelles envers le patient, l’équipe et l’employeur. 

Les critères spécifiques développés dans ce document de normes devront fournir, aux perfusionistes cliniques, les moyens requis afin de prendre part à l’administration de soins sans risque et de grande qualité aux patients. 

Ces normes assisteront le perfusionniste à l’évaluation de la performance et des effets sur les soins aux patients en relation avec la pratique de la perfusion. 

CHAMP D’ACTIVITÉS DU PERFUSIONNISTE CLINIQUE 

Le perfusionniste clinique est un membre essentiel et fait parti intégrante de l’équipe de soins, pratiquant principalement dans le service de chirurgie cardiaque. 
Le haut niveau de compétences, de prise de décision ainsi que l’opération d’appareils mécaniques jouent un rôle majeur dans l’issue finale favorable au patient. 
Chaque perfusionniste a la responsabilité directe d’obtenir et de maintenir un niveau élevé de connaissances et de techniques courantes grâce à des programmes d’éducation accrédités, cliniques et pratiques. 

Les connaissances et l’expertise permettront au perfusionniste d’assister les médecins d’un domaine médical connexe lors de différentes procédures médicales/chirurgicales requérant l’utilisation partielle ou complète de la circulation extracorporelle ainsi que de tout autre mécanisme connexe de support. 

Une connaissance approfondie de la physiologie et des mécanismes extracorporels chez l’adulte, de même que chez l’enfant, est primordiale à la pratique de la perfusion. De plus une connaissance du contrôle des infections, de l’hémodynamie, des tests de laboratoire, de la biochimie et de l’administration de divers types de préparations pharmacologiques sont essentiels dans l’administration des soins au patient. 

La capacité à travailler de longues heures dans un court délai, sous une pression intense et malgré tout, de maintenir une parfaite concentration peut être exigée au perfusionniste. Reconnaître les conséquences dévastatrices d’une erreur doit être une priorité. Un degré élevé de discrétion, de jugement et une consultation avec les médecins en service sont essentiels lors de la prise de décisions critiques. La dextérité manuelle et l’acuité mentale doivent demeurer à un niveau élevé pour la sécurité du patient. 

Des moyens de communication efficaces entre les membres de l’équipe de soins sont essentiels. Le perfusionniste doit être capable de prendre fréquemment des décisions potentiellement sérieuses lorsque des problèmes techniques surviennent.

Attitude, responsabilité et obligations professionnelles sont critiques lors de toute consultation et recommandation faites aux médecins, en ce qui a trait à l’action la plus efficace et sécuritaire à prendre concernant le support extracorporel. 

Une documentation précise et détaillée est un pré-requis pour toute pratique efficace. La reconnaissance des responsabilités et obligations médico-légales de la pratique de la perfusion font parties intégrante des activités quotidiennes.

NORMES DE PRATIQUE DU PERFUSIONNISTE CLINIQUE 

NORME 1 

CONNAISSANCES ET COMPÉTENCES 

Le perfusionniste, utilisant des connaissances et compétences uniques pour répondre aux besoins du patient, prodigue des soins concentrés en association avec les autres intervenants, afin d’obtenir des résultats médicaux appropriés. 

Le perfusionniste : 

1.1 Évalue les données du patient et utilise l’interprétation dans l’application des interventions spécifiques; 
1.2 Identifie et intègre les facteurs tels que le style de vie, les états co-morbides et les régimes de médication à l’intérieur du plan pour procurer une circulation extracorporelle sécuritaire; 
1.3 Pratique de façon à prévenir les dommages vasculaires et/ou les complications telles que les embolies gazeuses et/ou les infections; 
1.4 Consulte les autres professionnels de la santé afin de déterminer le meilleur champ d’actions pour optimiser l’issue du patient; 
1.5 Contrôle, maintient et évalue l’équipement de perfusion ainsi que les pièces connexes afin d’assurer que les paramètres utilisés sont précis et adéquate pour le patient; 
1.6 Procure un environnement technique sans risque en s’assurant que tous les systèmes de sécurité sont disponible, à jour et opérationnels; 
1.7 S’efforce d’être à jour en ce qui concerne ses connaissances, les changements technologiques, les innovations, les changements de pratique et la littérature; 
1.8 Participe à la recherche ainsi qu’à l’évaluation des compétences en laboratoire.

NORME 2 

LÉGALITÉ ET ÉTHIQUE 

Le perfusionniste exerce à l’intérieur des normes de pratique et principes légaux/éthiques, démontre une intégrité professionnelle et agit de façon à maintenir les normes de pratique. 

Le perfusionniste : 

2.1 Obtient et maintient sa certification et son adhésion en règle avec la SCPC; 
2.2 Se conforme aux codes d’éthiques établis par la SCPC; 
2.3 Respecte la dignité du patient; 
2.4 Se conforme aux normes de pratique établis par la SCPC; 
2.5 Se conforme aux normes des autres juridictions impliquées comme l’Association des Standards Canadiens ( ASC ), le centre de contrôle des infections, le bloc opératoire et les autres agences de réglementation; 
2.6 Exerce en accord avec les politiques et procédures écrites, courantes et approuvées de l’hôpital; 
2.7 S’assure que tous les rapports sont complets, précis et lisibles; 
2.8 Accepte la responsabilité de ses actions et décisions; 
2.9 A le devoir d’exprimer ses craintes en passant par la voie appropriée lorsque la sécurité du patient est en jeu; 
2.10 Traite les questions de performance et de compétence de façon appropriée et efficace.

NORME 3 

CONFIDENTIALITÉ 

Le perfusionniste respecte et protège le droit du patient à la confidentialité. 

Le perfusionniste : 

3.1 Respecte les confidences du patient et préserve les informations reçues comme une communication privilégiée entre un patient et un professionnel de la santé; 
3.2 Se conforme aux exigences législatives sur la confidentialité de l’information; 
3.3 S’assure que les dossiers sont gardés en toute confidentialité dans un endroit sécuritaire; 
3.4 Utilise le dossier du patient ainsi que les informations qui s’y trouvent de la façon prévue en respectant le mandat de confidentialité.

NORME 4 

RESPONSABILITÉS ET OBLIGATIONS 

POLITIQUES ET PROCÉDURES 

Le perfusionniste a l’obligation de s’assurer que les politiques, procédures et normes sont en place, respectés et que sa performance de même que celle de ses collègues rencontrent ces exigences. 

Le perfusionniste : 

4.1 Établit et maintient les politiques approuvées courantes et passées ainsi que les manuels de procédures; 
4.2 Se conforme aux codes établis d’habillement, de procédures aseptiques et de protocoles de stérilisation requis pour assurer des soins des plus sécuritaires pour le patient; 
4.3 Tient à jour les statistiques et l’information pour les archives, rapports, révisions, analyses et exigences de recherche; 
4.4 Participe à l’élaboration du budget et de l’inventaire de façon à assurer des soins sécuritaires et ce, d’une manière économique et responsable. 
4.5 Contribue aux programmes et au matériel d’informations; 
4.6 Encadre les étudiants et les collègues dans la pratique courante de la perfusion; 
4.7 Participe, contribue et présente des sessions de formation continue aux collègues ainsi qu’aux membres des autres professions de la santé; 
4.8 Contribue à garder un environnement de travail positif et sécuritaire; 
4.9 S’assure d’une couverture appropriée en personnel et en compétences, afin de voir à tous les besoins du patient et de couvrir toutes situations qui pourraient survenir; 
4.10 Établit des objectifs personnels et gère ses performances et ses réalisations; 
4.11 Accepte les suggestions constructives et objectives sur sa performance et sa conduite de la part de ses collègues.

NORME 5 

GESTION DE LA QUALITÉ 

Le perfusionniste utilise ses connaissances, principes et compétences pour établir et contribuer de façon continuelle aux activités de la gestion de la qualité en perfusion. 

Le perfusionniste : 

5.1 Établit et gère un système de communication écrit et oral pour le personnel afin de maintenir un service de qualité; 
5.2 Analyse et évalue de façon critique, la pratique clinique avec ses collègues; 
5.3 Établit des procédures et des protocoles pour mesurer la qualité d’une pratique sécuritaire et enregistre les données; 
5.4 Participe aux activités de gestion de la qualité des membres des services de santé connexes; 
5.5 Demeure à jour avec la littérature sur la gestion de la qualité qui améliore la qualité des soins et la pratique de la perfusion. 

ANNEXE I 

ÉCHANTILLON: DESCRIPTION DU POSTE 

POSITION: Perfusionniste (Perfusionniste-en-chef) 

TITRE: Perfusionniste clinique 1 (II) 

QUART DE TRAVAIL: 37.5 heures/semaine (0700 à 1500) du lundi au vendredi, heures de base. Doit être disponible 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Les horaires de garde alternent entre les perfusionnistes. 

FONCTIONS: Assiste le département de chirurgie cardiovasculaire et thoracique ainsi que les professions connexes lors de toute procédure médicale et/ou chirurgicale exigeant l’utilisation de circulation extracorporelle. 

RESPONSABILITÉS GÉNÉRALES: 

1. Doit avoir les compétences pour maintenir d’une façon adéquate, la physiologie de l’adulte ou de l’enfant exigeant un support circulatoire assisté lors d’une chirurgie cardiaque ou autres interventions connexes. 
2. Doit consulter le médecin en service de même que les autres professionnels de la santé sur les soins à prodiguer au patient. 
3. Doit opérer et maintenir tout équipement nécessaire pour accomplir le plus haut niveau possible d’efficacité. 
4. Doit documenter correctement toutes les données reliées aux procédures et aux techniques utilisées pour conduire et entretenir sans risque un niveau adéquat de physiologie extracorporelle. 
5. Doit posséder une connaissance de base des procédures médicales et/ou chirurgicales proposées et être capable de choisir le mode et la méthodologie nécessaires de perfusion. 
6. Doit posséder une connaissance approfondie de, mais non limité à: anatomie, physiologie, pathophysiologie, pharmacologie, hématologie, rhéologie, cardiologie, chirurgie, physique, mathématiques, circuits et systèmes.  

DESCRIPTIONS: 

1. ÉDUCATION: 

Doit être gradué d’une institution accréditée de perfusion clinique et être un perfusionniste certifié ou éligible à la certification. 

2. EXPÉRIENCE: 

Doit rencontrer les critères établis par la Société canadienne de perfusion clinique (SCPC) et aussi être un membre en règle de la SCPC. 

3. QUALITÉS PERSONNELLES: 

a) Doit pouvoir travailler efficacement sous pression 

b) Doit pouvoir travailler efficacement à l’intérieur d’une équipe 

c) Doit porter une attention particulière aux détails 

d) Doit user d’imagination dans la façon de préparer, de répondre et d’adapter l’équipement et les procédures en fonction de besoins ou de procédures chirurgicales inhabituelles 

e) Doit posséder une bonne communication verbale 

 

4. EXIGENCES: 

Doit posséder des compétences et des connaissances dans une grande variété de techniques de circulation extracorporelle et/ou connexes pour les patients adultes et pédiatriques. 

Doit avoir une connaissance approfondie mais non limité des équipements suivants: 
- coeur-poumon artificiel 
- échangeurs thermiques 
- ballons intra-aortiques 
- auto-transfuseurs 
- appareils de coagulation sanguine 
- équipement de surveillance hémodynamique 

Doit posséder une connaissance minimale de: 
- surveillance cardiaque 
- cathéters d’artères pulmonaires 
- moniteurs de température 
- analyseurs de l’équilibre acido-basique 
- vaporisateurs de gaz anesthésiques
- débitmètre 
- informatique 

5. DEMANDES PHYSIQUES 

Doit pouvoir travailler de longues heures sous pression. 

6. ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL 

L’environnement de travail habituel peut inclure mais n’est pas limité aux unités chirurgicales, quoique d’autres endroits de responsabilité peuvent inclure : les départements des soins intensifs, de radiologie et de l’urgence. 

7. DESCRIPTION DE LA POSITION 

La description de cette position indique les responsabilités et spécifications de la position seulement et ne devrait pas être considérée pour nécessairement représenter toutes les responsabilités et spécifications de la position. 

Veuillez vous référer au Manuel de politiques et procédures du perfusionniste clinique de votre institution pour de l’information plus spécifique. 

ANNEXE II 

DIRECTIVES POUR LE DOSSIER DE PERFUSION 

Veuillez vous référer au manuel de politiques et procédure de perfusion clinique de votre institution pour une information plus complète et plus spécifique 

Le dossier de perfusion est utilisé lors de la circulation extracorporelle. Il doit être développé dans un format approuvé par l’institution et doit contenir les critères minimums suivants: 

a) Information sur le patient - démographique et données spécifiques du patient; 
Nom, numéro d’hôpital, âge, sexe, grandeur, poids, paramètres de débit, diagnostique, opération effectuée/intervention thérapeutique, groupe sanguin, épreuves sanguines pré-opératoires (ex. FSC, biochimie, etc.) 

b) Information sur l’équipement - liste d’appareils utilisés lors de la circulation extracorporelle; 
oxygénateur - type, numéro de série et de lot 
réservoirs - type 
filtres - type 
canulation - position et type 
appareils spéciaux - hémoconcentrateurs, autotransfuseurs, ballons intra-aortiques, etc. 

c) Techniques 

Liquides d’amorçage utilisés 
Systèmes de cardioplégie, solutions et ratios 
Médicaments, solutions et produits sanguins administrés durant la circulation extracorporelle 
Résultats de l’équilibre acido-basique 

Paramètres à inscrire périodiquement pendant la circulation extracorporelle; 
- pression sanguine 
- température 
- ACT ou autres mesures d’anticoagulation 
- débit sanguin 
- type de circulation extracorporelle (ex. partielle, totale etc.) 

Technique de débit 
- pulsé 
- non-pulsé 
- centrifuge

d) Personnel et autres données 

Chirurgien - peut inclure les assistants 
Perfusionnistes - peut inclure l’assistant ou l’étudiant 
Anesthésiste - peut inclure l’assistant 
Le dossier du perfusionniste doit contenir la date 
Les temps de pompe et d’arrêt circulatoire doivent être inscrits 
L’équilibre des liquides doit être enregistré 

e) La liste de vérification pré-CEC doit contenir: 

1) Fonctionnement approprié de tous les appareils mécaniques, électriques et de sécurité 
2) Stérilité des fournitures vérifiée 
3) Bonne fixation de tous les appareils 
4) Fiabilité des tubes et connections 
5) Débullage adéquat pré-CEC vérifié 
6) Anticoagulation adéquate pré-CEC vérifiée 
7) Signature du perfusionniste sur la liste de vérification 
8) Approvisionnement adéquat en gaz 
9) Activation de tous les appareils de sécurité 
10) Toute autre donnée considérée nécessaire selon la politique de l’hôpital

ANNEXE III 

TECHNIQUES DE PERFUSION 

La SCPC demande qu’un perfusionniste clinique certifié soit capable de s’occuper, d’opérer et d’accomplir, mais ne soit pas limité aux tâches minimales suivantes : 

1. Sélection, préparation, ajustement, utilisation, démontage, nettoyage, entretien et entreposage d’équipement de perfusion cardiopulmonaire et d’appareils connexes. 
2. Installation et entretien du ballon intra-aortique. 
3. Procédures d’autotransfusion et d’infusion rapide. 
4. Monitorage et évaluation hémodynamiques. 
5. Évaluation de l’équilibre acido-basique. 
6. Monitorage et évaluation du débit urinaire. 
7. Monitorage et évaluation de l’ECG. 
8. Échantillonnage et interprétation des tests de coagulation associés à la CEC. 
9. Préparation et calcul de dose d’agents pharmaceutiques pertinents. 
10. Évaluation du besoin et de l’administration de sang et produits sanguins. 
11. Application de procédures appropriées au contrôle des infections. 
12. Administration d’hypothermie provoquée 
13. Administration appropriée des besoins spéciaux des patients tels que, mais non limités à : 
- hyperthermie maligne 
- agglutinines froides 
- hypothermie accidentelle
- grossesse 
- dissections aortiques 
- anémie falciforme

La SCPC supporte l’expansion du rôle du perfusionniste clinique pour suivre les progrès technologiques et chirurgicaux qui incluent mais ne sont pas limités à : 

1. Utilisation d’ordinateurs 
2. Monitorage hémodynamique intensif 
3. Insertions de stimulateurs cardiaques 
4. Assistance chirurgicale 
5. Assistance anesthésique 
6. Coeurs artificiels et transplantation 
7. Support ventriculaire extensif (RVAD, LVAD, BIVAD) 
8. Membrane d’oxygénation à long terme (ECMO, ECLS) 
9. Perfusion isolée d’un membre 
10. Greffe hépathique 
11. Support cardiopulmonaire pour angioplastie

ANNEXE IV 

RÉPERTOIRE DU PROGRAMME D’ORIENTATION 

La SCPC s’attend à ce qu’on fournisse au perfusionniste clinique un programme d’orientation au début de son emploi qui devrait inclure mais ne soit pas limité à : 

1. Visite générale de l’hôpital et des établissements affiliés 
2. Visite générale des endroits chirurgicaux 
    a) technique de brossage, gants et habillement 
    b) principes relatifs à la technique aseptique 
    c) codes d’habillement et réglementation 
    d) systèmes d’évaluation des fournitures 
    e) politiques et procédures de l’établissement 
    f) visite du département 
    g) service médical au travail 
3. Orientation prévue pour le perfusionniste 
  a) Visite des départements 
    i) banque de sang
    ii) laboratoires 
    iii) imagerie diagnostique/laboratoires cardiovasculaires 
    iv) département de l’urgence 
    v) soins intensifs 
  b) Rencontre avec les chirurgiens cardiovasculaires et les anesthésistes 
    i) méthodes de CEC utilisées 
    ii) procédures et techniques 
    iii) attentes
    iv) utilisation du sang/produits sanguins et agents pharmaceutiques variés 
  c) Rencontre avec les médecins consultants 
    i) attentes
    ii) utilisation du sang/produits sanguins et agents pharmaceutiques

  d) Rencontre avec les infirmiers du bloc opératoire 
    i) attentes 
    ii) politiques et procédures pertinentes à la pratique de la salle d’opération 
    iii) rôles et descriptions des positions 
  e) Orientation sur les pratiques de contrôle des infections 
    i) techniques aseptiques
    ii) pratiques et agents de nettoyage 

    iii) pratiques de stérilisation 
    iv) entreposage stérile 
  f) Information sur la gestion des déchets et la manutention des matériaux dangereux 
  g) Informations sur les procédures d’urgences 
    i) arrêt cardiaque/respiratoire 
    ii) feu 
    iii) dangers pour la vie et la sécurité

ANNEXE V 

DIRECTIVES POUR LES PROCÉDURES ÉCRITES 

La SCPC s’attend à ce que les départements de perfusion clinique suivent les directives courantes lors de l’exécution de procédures spécifiques. Chaque département devrait adopter un format de procédures bien structuré qui inclut mais ne se limite pas à : 

NOM DE LA PROCÉDURE : 

DESCRIPTION DE LA PROCÉDURE : 

HABILETÉS REQUISES AVANT L’EXÉCUTION DE LA PROCÉDURE : 

FOURNITURES 

STÉRILE NON-STÉRILE 

ORDRE D’EXÉCUTION DE LA PROCÉDURE 

1. 

2. 

3. EXPLICATIONS (SI NÉCESSAIRE) 

4. 

5. 

PRÉCAUTIONS : 

DIAGRAMMES : 

RÉRÉFENCES : 

DATE INITIALE : 

DATES RÉVISÉES : 

SIGNATURE AUTORISÉE : 

ANNEXE VI 

PLAN DE DOTATION POUR LES PERFUSIONNISTES 

La SCPC recommande le plan de dotation suivant pour le perfusionniste clinique : 

1) Un minimum de 2 perfusionnistes de certification canadienne ou éligible à la certification, par programme cardiaque. 
2) Que le nombre de perfusionnistes employés par l’institution soit suffisant pour permettre à chaque perfusionniste d’accomplir toutes les tâches qui lui ont été assignées à l’intérieur d’une journée normale de travail nonobstant les situations d’urgence qui pourraient survenir. 
3) Un nombre suffisant de perfusionnistes devraient être disponibles immédiatement pour assister dans l’implantation de procédures auxiliaires telles que mais non limitées à : BIA, autotransfuseur, VAD, etc.

ANNEXE VII 

EXIGENCES DE RECERTIFICATION 

La SCPC exige que chaque détenteur d’un certificat maintienne la validité de ce Certificat en complétant le processus de recertification à tous les 2 ans, le premier jour de juillet suivant le 2ième anniversaire de la date de certification initiale ou de la dernière date de recertification. 

Les exigences pour la recertification sont les suivantes: 

1. Activité clinique 

Le perfusionniste certifié doit compléter quatre-vingt (80) cas cliniques en tant que perfusionniste principal durant la période de certification de 2 ans. 

2. Activité de formation continue ( F.C ) 

Le perfusionniste doit accumuler un total de trois (3) crédits F.C. durant la période de certification de 2 ans à partir des activités suivantes: 

Groupe A – Trois (3) crédits F.C. 

Participation complète à tout congrès relié à la perfusion d’une durée minimum de 3 jours complets. Des sessions d’une demi-journée peuvent être accumulées pour totaliser une journée complète. 

Congrès acceptés : Congrès annuel de la Société Canadienne de Perfusion Clinique et les sessions scientifiques, Pathophysiology and Perfusion Technology Congrès annuel de l’AmSECT, Mechanisms, Américan Academy of Cardiovascular Perfusion. 

Les congrès non-énumérés ici peuvent aussi être éligibles pour trois (3) crédits F.C. s’ils sont d’une durée minimum de 3 jours, sont reliés à la pratique de la perfusion et sont approuvés par le conseil d’administration de la SCPC.

Groupe B - Deux (2) crédits F.C. 

Participation partielle d’un minimum de deux jours à un des congrès du groupe A ou tout autre congrès relié à la perfusion d’une durée minimum de 2 jours complets. Des sessions d’une demi-journée peuvent être accumulées pour totaliser une journée complète. i.e. Région 1 de l’AmSECT/Région Est de la SCPC. 

Séminaires ou cours sur des sujets spécifiques reliés à la perfusion et d’une durée minimum de 2 jours. i.e. Récupération de cellules, cours d’ECMO, etc. 

Les congrès ou séminaires non-énumérés ici peuvent aussi être éligibles pour deux (2) crédits F.C. s’ils sont d’une durée minimum de 2 jours, sont reliés à la pratique de la perfusion et sont approuvés par le conseil d’administration de la SCPC. 

Groupe C – Un (1) crédit F.C. 

Participation partielle d’au moins une journée à un des congrès du groupe A ou tout autre congrès relié à la perfusion et d’une durée minimum d’une journée. i.e. : Congrès de la SCPC 

Un crédit F.C. accordé pour chaque activité mentionnée : 

Agir comme instructeur clinique à l’intérieur d’un programme accrédité de technique de perfusion (maximum d’un crédit F.C. par période de certification pour cette activité) 

Séminaires ou cours sur des sujets reliés à la perfusion et d’une durée d’une journée 

Auteur d’un article scientifique ou d’une présentation d’affiche 

Publication d’un article scientifique 

Participation à un comité de la SCPC ou être membre du conseil d’administration de la SCPC (maximum d’un crédit F.C. par période de certification pour cette activité) 

Présentations à d’autres professions de la santé de sujets reliés à la perfusion (maximum d’un crédit F.C. par période de certification pour cette activité)

DOCUMENTATIONS 

Operating Room Technique; Nancymarie Fortunato, 9e édition, 2000. 

Cardiopulmonary Bypass, Principles and Practice; Gravlee et al, 2e édition, chapitre 27, 2000. 

American Society of Extracorporeal Technology Inc.; Guidelines for Perfusion Practice, adopté en 1980, revisé en 1989 et 1994. 

Operating Room Nurses Association of Canada, Recommended Standards for Perioperative Nursing Practice, 4e édition, 1998. 

The Canadian Anaesthesiologist Society Inc, Guidelines for the Basic Standards of Practice, 2000. 

Paula Cyderman, Developing Policy and Procedure Manuals, février 1981.